Ils seront proposés «nus ou avec peu d'emballage pour lutter contre le gaspillage et réduire la production de déchets».
«L'ouverture est prévue pour la première quinzaine du mois de juillet indique Ludovic Quignard, président de la société Bio Sens, nouvellement crée, et déjà responsable de La Vie Claire à Auxerre.
Sur 650 m, on trouvera des fruits et légumes, une poissonnerie, une boucherie, du fromage à la coupe, de l'épicerie (dont des produits en vrac des produits en libre-service, des surgelés, etc.
Nous serons plus libres.
De nouveaux commerces bio se profilent dans lagglomération de Sens.On pourra y trouver des produits prêts à manger, «préparés par un traiteur à partir de nos produits transformés».Millie Nature, c'est le nom retenu, proposera des produits de beauté, de soins et d'hygiène, «biologiques, naturels, écologiques et fabriqués en France».Le bio pousse dans l'agglomération, le local est en plein chantier, rue de la Gaillarde, à Saint-Clément.Le Grand panier bio, au sud de Sens, le marché Pokéa, fermé pour travaux depuis le début de l'année, va céder sa place à un tout nouveau commerce.Ces cosmétiques «maximiseront leurs contenances d'ingrédients naturels issus de l'agriculture biologique».Amélie Demellier, une jeune Sénonaise, projette d'ouvrir un magasin de cosmétiques bio dans le centre-ville de Sens.



Un point de vente Les Comptoirs de la bio s'installe dans l'ancien magasin GP Décors, juste à côté de Darty.
Ce supermarché, baptisé Le Grand panier bio, ouvrira le 21 juin.
«Nous pourrons travailler plus facilement avec des producteurs poker spullen kopen de la région».
Le magasin disposera d'un coin snacking, ouvert le midi.«Les Comptoirs de la bio sont un groupement de magasins indépendants, poursuit Ludovic Quignard.Et nous pourrons travailler plus facilement avec des producteurs de la région.» Sur une surface de vente d'environ 700 m, l'enseigne proposera des produits d'alimentation générale, des fruits et légumes, de la crémerie, des produits d'entretien, etc.Le recrutement se poursuit, pour des profils dans le domaine de la vente.C'est un bon créneau, sur un marché différenciant, qui suit notre ordre de marche.» À l'étage, le restaurant conservera son nom et son activité, mais devrait évoluer.

Il y aura également des cosmétiques et des livres.